Picardie Champagne Ardennes

Art en France

L'Art et l'Art de vivre

Picardie/Champagne-Ardennes

Le musée de la coutellerie a Nogent

 

Le musée de la coutellerie, présente dans un cadre moderne et sonore, l'histoire technique et sociale de cette activité traditionnelle à travers coutellerie d'art et reconstitutions d'atelier, patrimoine matériel et immatériel, du XVIIIeme siècle à nos jours.

 

Installé dans une ancienne coutellerie, le musée valorise également les technologies nouvelles, fruits d’un savoir-faire traditionnel aujourd’hui renouvelé : implants prothétiques en titane, instruments de chirurgie en acier inoxydable, etc.

 

>>>>>>>> Plus d'infos

Reims, La ville du sacre des Rois de France

La Cathédrale, le Palais du Tau, l’ancienne Abbaye (et la Basilique) Saint-Remi sont classés au Patrimoine Mondial par l’UNESCO. Reims doit sa célébrité à sa cathédrale, lieu des sacres des Rois de France et au vin de Champagne, la ville étant le siège de nombreuses et importantes Maisons. A voir : le Musée des Beaux-Arts, Musée-Hôtel Le Vergeur, Ancien Collège des Jésuites et le Planétarium, le Fort de la Pompelle, le Musée de Reddition, le Musée Automobile Reims Champagne, la Chapelle Foujita, la Basilique et le Musée Saint-Remi, le Cryptoportique, la Porte Mars, la Place Royale …

Office de Tourisme de Reims

2 rue Guillaume de Machault

51100 Reims

>>>>>>>> Plus d'infos

Les caves de Champagne à Reims

Situés au coeur de la Champagne crayeuse, les sous-sols rémois ont été exploités dès l’Antiquité pour leur craie, matériau de construction à portée de main et offrant de multiples avantages. La butte Saint-Nicaise notamment, au sud de la ville, est ainsi parsemée de nombreuses crayères gallo-romaines reliées entre elles par des galeries, dont la reconversion en caves pour le vieillissement du champagne fut initiée par Nicolas Ruinart au milieu du XVIIIème siècle, faisant ainsi la renommée de la colline. Car si le champagne est le compagnon idéal de toutes les célébrations, brillant régulièrement sous les feux des projecteurs, ce vin de prestige nécessite pourtant calme, pénombre et humidité pour révéler ses qualités intrinsèques.

Une véritable vie souterraine

La Champagne est l’une des régions françaises ayant le plus subi les affres des guerres successives qui ont secoué la fin du second millénaire. Et c’est en 14-18 qu’elle a vécu les moments les plus sombres de son histoire : bombardée pendant près de quatre années par l’armée allemande, la ville de Reims a été détruite à plus de 80%.

La population, quant à elle, a trouvé refuge sous terre, dans ces fameuses galeries souterraines rémoises ou sparnaciennes, où sommeillaient paisiblement des millions de belles endormies. Ecole, hôpital, quartier général… c’est une véritable vie souterraine qui s’organisait ici.

En déambulant dans ces longs couloirs obscurs, il n’est pas rare de trouver encore des traces de ces temps difficiles : une inscription "abri" avec une croix rouge et une flèche, une rosace répertoriant les batailles napoléoniennes, une tête de veau portant le casque à pointe de l’ennemi, ou même le nom d’un prisonnier américain gravé dans une geôle improvisée par les nazis. Bien cachées sous nos pieds, ces caves recèlent de véritables trésors et nous livrent encore aujourd’hui d’émouvants témoignages du passé, à jamais gravés dans la pierre…

>>>>>>>> Plus d'infos

Napoléon et la Campagne de France de 1814

Entre janvier et avril 1814, la Champagne et la Brie sont le théâtre des dernières victoires de Napoléon Ier. A la tête d'une armée affaiblie par les campagnes de Russie et d'Allemagne, l'Empereur va tenter de résister à l'invasion des troupes de la Sixième Coalition des armées européennes et de préserver le territoire national.

De Châlons-en-Champagne à Fontainebleau en passant notamment par Brienne-le-Château, Champaubert, Montmirail, Nogent-sur-Seine, Montereau-Fault-Yonne et Arcis-sur-Aube, empruntez les pas de Napoléon. Suivez également ceux de l’armée impériale ou des Coalisés, découvrez les champs de batailles et les lieux de halte des chefs des armées. Les stèles et les monuments élevés à la gloire des victoires françaises ainsi que les musées entretiennent le souvenir de la Campagne de France de 1814, précédant l'abdication de Napoléon Ier et la fin provisoire du Premier Empire.

>>>>>>>> Plus d'infos

Les Lavoirs

A travers le patrimoine des lavoirs, les villages de la Haute-Marne recèlent des lieux exceptionnels de rencontre entre l’architecture et la nature, entre la pierre, le bois et l’eau.

Pratiquement chaque village possède un lavoir voire plusieurs. Témoins de l’accession du monde rural aux progrès de l’hygiène et du confort, les lavoirs sont également l’expression d’une amélioration de la condition féminine.

Créés majoritairement entre les années 1820 et 1860, ces édifices empruntent leurs formes au Classicisme ou à l’architecture traditionnelle.

Très souvent les architectes et les artisans de l’époque se sont investis dans ces constructions avec la volonté de créer des monuments dédiés à la maîtrise de l’eau, sacralisée par des plans savants, des colonnades antiques, des arcades de bois ou de pierre, des mascarons en fonte, des charpentes remarquables que le miroir des eaux amplifie à plaisir….

>>>>>>>> Plus d'infos

Mémorial Charles de Gaulle

Situé au pied de la Croix de Lorraine, le nouveau Mémorial Charles de Gaulle, inauguré en octobre 2008 par le Président de la République et la Chancelière allemande, vient compléter un véritable parcours de mémoire constitué par la maison de famille et la sépulture du Général de Gaulle.

Développé selon un angle original, l'attachement de Charles de Gaulle à la Haute-Marne et ses paysages, le Mémorial s'intègre à la nature omniprésente : le bâtiment imaginé par les architectes du Mémorial de Caen a ainsi été construit de manière à s'insérer dans son écrin de verdure.

Bien au-delà d'une présentation traditionnelle de l'homme du 18 juin ou du premier président de la Vème République, le Mémorial Charles de Gaulle constitue un rendez-vous avec l'histoire du XXème siècle et une rencontre avec l'homme dans son intimité.

Riche d'une grande variété de supports muséologiques: décors, films sur écrans géants, bornes multimédia, créations sonores, diaporamas, commentaires écrits, archives sonores et audiovisuelles; il immerge les visiteurs dans différentes époques historiques sur plus de 1800 m2 d'exposition permanente et temporaire et les invite à "vivre l'histoire grandeur nature".

Centre d'interprétation historique, le Mémorial Charles de Gaulle est aussi un centre d'accueil pour les arts : théâtre, musique, sculpture, peinture...

>>>>>>>> Plus d'infos

Langres

Avec ses remparts, ses imposantes tours, ses nombreux clochers, Langres se présente telle une fière forteresse campée aux portes de la Champagne et de la Bourgogne.

Au hasard des rues, la cité dissimule des passages originaux que les langrois nomment "passages de hallebardiers". Lancez-vous à la découverte de ces "passages couverts" en serpentant les ruelles et découvrant la face secrète de la cité lingonne.

En parcourant les 3.5 km de son chemin de ronde resté épargné au cours des siècles, la ville surplombe un vaste panorama.

En contrebas des remparts, une promenade bucolique vous emmnène à la découverte de l'or bleu des fontaines et lavoirs.

A l'Est, il s'étage en plans successifs du lac de la Liez et de la vallée de la Marne jusqu'aux Vosges, laissant même parfois deviner les Alpes Bernoises. A l'Ouest, au delà de la verdoyante vallée de la Bonnelle, le plateau de Langres s'ouvre à vos yeux avec ses haies et ses coteaux boisés.

>>>>>>>> Plus d'infos

Fresque de l'Eglise Saint-Martin de Moeurs

Cette église romane du XIIIème siècle renferme une magnifique fresque du début XVIème siècle (1520-1530) représentant une morale du moyen-age: le "Dit des trois morts et des trois vifs" (de 7 mètres de long sur 3,50 mètres de haut), un autel originel en pierre du XIIIème siècle avec ses vestiges de peintures sur ses cotés(croix de malte et rinceaux) et son dallage en grès et tomettes. Dans différents endroits de l'édifice, on trouve des traces de polychromie (faux appareil, fleur de lys, scène biblique, croix de consécration, couronne végétale). On peut voir aussi, sur les embouts de poutres, dans le chœur, des mascarons représentant des têtes de moines grimaçants.

>>>>>>>> Plus d'infos

Troyes, Ville d'art et d'histoire

Capitale historique de la Champagne, Troyes s’illustre aujourd’hui grâce à son industrie de la maille. Ville d'Art et d'Histoire, capitale historique de la Champagne, Troyes s’illustre aujourd’hui grâce à son industrie de la maille avec ses nombreux magasins d’usine dédiés au shopping. Néanmoins, il faut impérativement parcourir dans le “bouchon de champagne”, centre-ville construit sous cette forme, le secteur piétonnier avec ses belles maisons du XVIe siècle à colombages remarquablement restaurées : la Maison du Boulanger, la Tourelle de l’Orfèvre, les nombreuses églises, embellies d’un ensemble exceptionnel de vitraux dont l’église Sainte-Madeleine et son jubé de pierre sculpté, l’un des plus beaux de France et la basilique Saint-Urbain, chef d’oeuvre du gothique.

>>>>>>>> Plus d'infos

Maison Rimbaud - Maison des Ailleurs

La ville rend hommage à son poète en lui dédiant deux sites. Le moulin du XVII ème siècle, campé sur un bras de la Meuse, abrite aujourd'hui le musée Rimbaud, et la maison où il a grandi est devenue la maison des Ailleurs.

Le musée Rimbaud

L'architecture imposante ne doit pas pour autant laisser croire que l'on a voulu enfermer là le souvenir du poète. Bien au contraire, le lieu aujourd’hui totalement dévolu à Arthur Rimbaud présente de nombreuses photographies et fac-similé retraçant la vie et l'œuvre poétique de l'artiste. Le visiteur a accès à bon nombre de témoignages et d'objets qui ont notamment accompagné l'enfant de Charleville dans son périple africain : valise, pièces d'étoffe, livres techniques mais aussi éditions originales et souvenirs personnels en sont les meilleurs exemples.

La dimension littéraire et poétique est très présente au travers de nombreuses reproductions de manuscrits qui témoignent de l'intensité créatrice du jeune poète.

Il est possible d’y voir des originaux exceptionnels tels que le sonnet « Voyelles ». Le musée rend également hommage aux artistes du XXe siècle, dont l’œuvre fait référence à Arthur Rimbaud : parmi eux Picasso, Léger, Giacometti, Sonia Delaunay, Cocteau, Max Ernst ou plus contemporain Ernest Pignon-Ernest.

La maison des Ailleurs

La maison où Madame Rimbaud a emménagé en 1869 est aujourd'hui ouverte au public. Pendant six années, jusqu'en 1875, les quatre enfants Rimbaud et leur mère ont logé au premier étage. Cette maison est très significative parce qu'elle correspond exactement à la période de création poétique. Aujourd'hui, la Maison des Ailleurs se doit d'évoquer cette effervescence poétique et les départs incessants vers les villes et contrées qui fascinaient Arthur Rimbaud. Véritable espace de voyage, la Maison des Ailleurs permet au visiteur de suivre son propre parcours dans cet espace ouvert sur l'imaginaire. Dans chaque pièce, une carte géographique est sérigraphiée au sol comme un repère à l'errance et l'on passe ainsi de Stuttgart à Londres, de Charleroi à Bruxelles, d’Aden à Harar... Projections de films et de textes dans l'encadrement multicolore des fenêtres, sonorisation des pièces. Comme disait le poète : « il faut se faire voyant par un long, immense et raisonné dérèglement de tous les sens ». Déconcertant, étonnant, cet hommage que Charleville-Mézières rend en permanence à son poète ne peut laisser indifférent. Dans la cour intérieure, une résidence pour écrivains et artistes est aménagée. Ainsi, dans la magie des lieux, se poursuit, face à la Meuse qui inspira au poète « le bateau ivre », l'aventure de l'écriture et de l'imaginaire.

>>>>>>>> Plus d'infos

Retour au menu

Art-en-France © 2017 • Reproduction d'articles et images interdites sauf avec accord d'Art-en-France •