Provence Alpes Cote Azur

Art en France

L'Art et l'Art de vivre

Provence-Alpes-Côte d'Azur

Mettez vos pas dans ceux de Cocteau à la villa Santo Sospir

En 1950, Jean Cocteau, invité par la riche mécène Francine Weisweiller dans sa maison de Saint-Jean-Cap-Ferrat, entreprend de "dessiner sur la peau des murs" de la villa Santo Sospir. Un lieu qui vibre encore aujourd'hui de la présence du poète…

En 1949, Jean Cocteau fait la connaissance de Francine Weisweiller sur le tournage du film "Les Enfants terribles" réalisé par Jean-Pierre Melville. Ce dernier est adapté du roman éponyme de Cocteau qui relate l’histoire d’un amour imaginaire entre un frère et une sœur. Au printemps 1950, le film terminé, Francine Weisweiller invite Cocteau à venir la rejoindre dans sa villa de Saint-Jean-Cap-Ferrat. Le poète a alors un coup de foudre immédiat pour le lieu.

"Les murs blancs de la villa me crient leur silence"

Jean Cocteau n’a alors qu’une idée en tête, faire de Santo Sospir une "villa tatouée". Son amie Francine Weisweiller se montre tout de suite enthousiaste envers le projet. "Picasso a ouvert et fermé toutes les portes, restait de peindre sur les portes, c’est ce que j’ai essayé de faire" écrira Cocteau dans son journal intime. Pendant six mois, l’artiste peint des fresques à main levée. Pour cela, il a recours à une technique bien particulière, la fresque a tempera, mélange de poudres de couleurs et de lait cru.

L'esprit Cocteau

L’esprit de Jean Cocteau souffle dans chacune des pièces de la maison, du "Génie du sommeil" peint sur le plafond de l’escalier dont le visage fait penser à celui de Raymond Radiguet (écrivain et ami du poète, disparu à l’âge de 20 ans de la typhoïde) à la tête du dieu Pan qui orne la "Chambre des Boucs" (où dormait le dessinateur). Amoureux du lieu, Cocteau séjournera plusieurs mois par an à la villa jusqu’à la fin de sa vie. Il entreprendra de nouvelles œuvres telles que des mosaïques (dont celle d’Orphée) ou des tapisseries (il offrira "Judith et Holopherne" à Francine Weisweiller).

La "villa tatouée" de Jean Cocteau est tout sauf un musée. C’est un lieu intime, authentique, sur lequel plane l’âme du poète libre. La villa Santo Sospir, visite tous les jours, uniquement sur rendez-vous. Tarif : 12 euros par personne.

Soure: Culturebox >>>>>>>> Plus d'infos

Picasso et les maîtres espagnols

Découvrez un siècle de peinture espagnole!

Du 2 mars 2018 au 6 janvier 2019, les chefs-d’oeuvre numérisés de Picasso, Goya ou encore Sorolla, dialogueront en musique sur les immenses surfaces calcaires des Carrières. Véritable invitation au voyage, cette création multimédia inédite retracera un siècle de peinture espagnole pour une expérience artistique intense.

 

L’exposition immersive, ancrée dans l’Espagne, réunit de grands maîtres de la peinture moderne espagnole. La première partie met en scène les portraits et scènes de vie quotidienne de Goya, Rusiñol, Zuloaga et Sorolla. La seconde partie se concentre sur Picasso, sans conteste l’un des grands maîtres et influenceurs de l’art du XXe siècle, et propose un panorama de la grande richesse créative de son oeuvre.

 

De la cour royale aux scènes champêtres de Goya, à travers les jardins enchanteurs de Rusiñol, les portraits de Zuloaga et les scènes en bord de mer du lumineux Sorolla, les visiteurs seront invités à prendre le large avant de plonger dans l’univers pictural foisonnant de Picasso et son oeuvre magistrale. Les formes distinctives des Demoiselles d’Avignon (1907), les rose et bleu apaisants de La Flûte de Pan (1923), mais aussi la puissance hostile de Guernica (1937) et les rives méditerranéennes de La Joie de Vivre (1946) transporteront tour à tour le spectateur au coeur du génie créatif de l’artiste.

 

Conçue comme une déambulation à travers l’art ibérique du XXe siècle, l’exposition numérique et immersive Picasso et les maîtres espagnols met en mouvement des milliers d’oeuvres numérisées, qui s’animent aux moyens de l’équipement technique de pointe AMIEX®. Les parois calcaires blanches se métamorphosent ainsi en toiles de maître sous les faisceaux d’une centaine de projecteurs. Le visiteur est invité à se balader librement dans l’espace monumental des Carrières pour découvrir à son rythme les projections dynamiques qui l’entourent. Une sélection musicale vibrante participe à enrichir les émotions du promeneur, qui redécouvre les chefs-d’oeuvre sous un angle unique, celui d’une expérience globale de l’art dématérialisé.

Les Carrières de Lumières sont ouvertes tous les jours.

Janvier, mars, novembre et décembre : 10h-18h

Avril, mai, juin, septembre et octobre : 9h30-19h

Juillet et août : 9h30-19h30

Dernière entrée 1h avant la fermeture.

 

La librairie-boutique culturelle est ouverte aux horaires des Carrières.

Carrières de Lumières

Route de Maillane 13520 Les Baux-de-Provence

Tél. : 04 90 54 47 37

>>>>>>>> Plus d'infos

Retour au menu

Art-en-France © 2018 • Reproduction d'articles et images interdites sauf avec accord d'Art-en-France •